Sandy Beach

Sandy Beach
Coucher de soleil sur Sandy Beach, Nouveau-Brunswick -Août 2014

mercredi 15 septembre 2010

DER FROHLICHE WANDERER -2è PARTIE

Tout un "Joyeux Promeneur"!
J'aurais du pas dire hier
"que la FORCE demeure avec nous".
On est parti ce matin vers 9h30 en direction de Venise sur l'autoroute. Phoque qu'il y avait de la "van". Si j'en ai pas vu 2,000 j'en ai pas vu une! Et pis là y bloquent les enseignes. J'ai roulé 120-130 km/h quasiment toujours à gauche: très stressant. Premier poste on prend un ticket, 2è poste on paie avec carte de crédit pis là on sait plus de quel coté la mettre et là on doit reculer et le gars de la cabine plus loin nous crisse une amende de 56 francs. Et y parle pas un crisse de mot de francais ou anglais et nous dit c'est OK. OK mon cul! Là y a la police qui passe en auto: on leur fait signe d'arreter: pas un crisse de mot francais ou anglais et y veulent rien savoir ces foutus de "carabinieri". On se resaisit et continuons la route. Quand je vous disait que Chamonix était 100 fois pire que Tremblant et bien Venise c'est fou à lier. Ce genre d'attraction touristique c'est pas pour nous. On a vu la mer rien qu'une fois en traversant le grand pont et à Venise on a fait demi-tour. Phoque le gondolier pis phoque sa gondole avec! Là on est pas mal découragé d'avoir fait tout ce trajet pour rien; je dis à Nicole: on décrisse d'icitte pis ca presse!
On regrette la Suisse énormément. Sauf qu'ici y fait un beau 28 degrés celsius, ciel tout bleu.
On est parti de Venise sur la foutue d'autoroute, on s'est "fourré" une couple de fois mais on s'en est sorti. En chemin, on fait un arret dans une station...en réparation.
Le petit déjeuner était rendu pas mal loin. On sort notre bouffe de camping, au menu: sandwich aux tomates avec mayonnaise de Dijon et fromage de gruyère. Petites biscottes avec pesto et là j'enfile une tartine de confitures de fruits choisis achetée en France. La gastronomie 1ère classe quoi!
Puis à 20 heures on s'installe dans un hotel 3 étoiles (rendu à cette heure là on se crissait bien des étoiles tu parles!). Mais la "badamme" parlait "english": wow! On a failli tomber sur le dos (pas mal en compote). Elle nous a dit que pour visiter Venise,
c'était mieux en train ou en étaubus, car les parkings pour autos étaient rares: on l'a pas cru! Rares comme de la marde de Pape je suppose?
Cette petite excursion à Venezia nous coute 2 jours. Inutile de vous dire que j'ai pas acheté de petits souvenirs...
Bon demain on part pour Cinque Terre, camper à Levanto. Je me croise les doigts... Ciao!


Aucun commentaire: